Informations - Mon cheminement

Mon intérêt pour le lien humain est apparu dès mon plus jeune âge. Les différentes cultures et coutumes m'ont toujours rendue curieuse.  C'est ainsi qu'au fur et à mesure de mon parcours, j'ai travaillé sur la mise en relation, la construction de projet en complémentarité des compétences et des sensibilités. Curieuse de la façon dont chacun percevait la vie, j'ai toujours voulu approfondir ce qui était exprimé. C'est ainsi que mes  récoltes variées ont été une vraie source d'inspiration dans mes choix de vie et dans ma créativité.

Nos différences humaines ont toujours été pour moi une immense richesse, une source de connaissance inouïe. Ce sont elles, qui à mes yeux,  font notre beauté et notre force humaine. Or, dans notre société, dans le monde en général, la différence fait peur. Ce qui est inconnu peut être perçu comme anxiogène. D'où le développement d'une intolérance massive et dans tous les domaines.  L'exclusion s'installe et isole l'individu, puis le groupement d'individus, puis des communautés et des pays entiers. 


J'ai donc orienté mes formations, mes choix professionnels et mes choix de vie en utilisant ce potentiel naturel: "Nous individuellement, Nous ensemble." Ainsi j'ai développé un réseau de mise en lien au centre du volontariat, créé une association de rencontres familiales à travers le monde, participé à des forums citoyens, initié des actions collectives associatives, organisé des ateliers créatifs, développé des "trocs" de compétence. J'ai pu rencontrer et  faire se rencontrer des personnes de toute nationalité, d'horizons différents, de parcours singuliers et de divers milieux sociaux.


Pour exemple, voici une aventure humaine que j'aime relater car elle reflète l'intérêt de la diversité et combien il est essentiel de sortir de nos préjugés. La ville de Rennes m'avait contacté pour participer aux événements de l'an 2000.  Il s'agissait, en accord avec les élus, de donner la parole à tous, à l'occasion de ce nouveau millénaire. J'ai donc proposé de créer  une comédie musicale dans le but que chacun puisse exprimer à sa façon ce qu'il avait envie. Mon travail consistait à permettre un espace d'expression libre (textes, chansons, arts plastiques) pour ceux qui le voulaient puis de faire une mise en scène cohérente pour en faire un spectacle musical.


C'est ainsi que fin 1999, la salle du Liberté accueillait le spectacle,  "Le dire pour agir" où étaient réunis les personnes vivants sur Rennes dans une extrême précarité, des bénévoles, des jeunes et des adultes, des chefs d'entreprise, des SDF. Tous avait en commun d'avoir à dire et à entendre. Certains étaient au départ dubitatifs. "Des patrons et des pauvres! "  Puis, petit à petit les mentalités ont évolué et le projet s'est réalisé avec beaucoup de curiosité et de respect les uns des autres.

J'utilise souvent cette histoire car elle met en avant la richesse de la compréhension du monde de l'autre. L'autre étant notre frère, notre voisin, notre parent, notre enfant et aussi notre conjoint. Entendre l'autre, se plonger dans son mode de pensée, c'est s'ouvrir à la connaissance, c'est ne pas se restreindre dans ses propres horizons, c'est œuvrer pour un monde de compréhension et d'écoute, c'est ne pas condamner la différence mais au contraire l'accueillir comme une immense chance d'évolution et de compréhension de soi même et des autres.

secours-populaire-1


secours-populaire-2



C'est donc dans cet état d'esprit que j'ai continué à me former et que je donne sens à mon travail, que je fais avec un immense plaisir,  même s'il me demande beaucoup d'énergie. A 56 ans, en couple depuis 34 ans, mère de 4 enfants, j'ai rencontré des doutes, vécu des crises, entendu de grandes souffrances, ai été témoin d'injustices dans une grande impuissance. Ce que j'ai appris de la vie est l'importance fondamentale de l'écoute et du respect. Avec ces deux ingrédients, on peut dépasser des montagnes car si l'on est entendu pour ce que nous sommes, nous pouvons trouver l'énergie dans ce que nous sommes.